Le Rotin du Phoenix

Qwan Ki Do Metz - Métropole

Maître Châu Quan Ky

Châu Quan Ky est encore très jeune à la mort de son père ; ne pouvant l'élever, sa mère le confie à son oncle qui va assurer son éducation. Celui-ci est un prêtre taoïste et dirige d'une grande école d'arts martiaux. Châu Quan Ky montre rapidement des qualités indéniables pour la pratique des arts martiaux, atteignant un haut niveau technique qui surprend son entourage. Il va poursuivre l'œuvre de son oncle en l'enrichissant de ses propres recherches.

En 1936 il quitte la Chine pour s'installer à Hong Kong puis à Trà Vinh dans le sud Vietnam, où il vient grossir le nombre d'immigrés chinois au Vietnam.

Sa maîtrise de l'art martial et de la médecine traditionnelle le fait rapidement connaître de la population locale. Un incident propage sa réputation dans tout le sud Vietnam : au cours d'une fête locale, deux Chinois exécutent une démonstration d'arts martiaux peu concluante. Ne voulant pas perdre la face devant le public vietnamien, l'organisateur demande alors à Châu Quan Ky de présenter une image plus réaliste de l'art martial. Bien que réticent, celui-ci s'exécute, émerveillant le public. Les deux démonstrateurs doutant de l'efficacité réelle, lancent un défi à Châu Quan Ky et sont mis hors combat. Plusieurs Chinois lui demandent de devenir ses disciples. Pendant longtemps Châu Quan Ky n'acceptera de dévoiler sa connaissance qu'aux Chinois.

En 1956, il va travailler à Cholon, faubourg chinois de la capitale du Sud-Vietnam comme acuponcteur et herboriste. Quelque temps après, à la demande de ses compatriotes, il s'installe à Gia Dinh, dans un temple taoïste, où il devient maître de cérémonie consacré au culte des morts. Il aura de multiples fonctions outre l'organisation des cérémonies, il soignera les fidèles qui fréquentent le temple.

À cette même époque, il fait la rencontre d'un jeune vietnamien, Pham Xuân Tong, qui devient le premier disciple du temple. Châu Quan Ky, sur le conseil de plusieurs experts vietnamiens Le Van Kien (école Bac Hac), Lai Qui et Long Ho Hoi (école Long Ho Hoi), accepte alors de se faire naturaliser vietnamien et de se licencier à la fédération des arts martiaux (Tong Cuac Quyen Thuat Viet Nam). Il crée la première école officielle en 1958 à Phu Nhan, le Vo Duong (dojo) Ho Hac Trao (la griffe du tigre et de la grue blanche).

À partir de 1967, alors qu’il poursuit ses recherches sur le contrôle de l’énergie, il ressent des malaises. Il rédige son testament. Le père de son disciple Pham Xuân Tong le trouve inanimé. Il meurt quelques heures plus tard à l’hôpital de Cho Rây, des suites d’une hémorragie cérébrale.

Pham Xuân Tong, alors en France, qu’il avait choisi comme successeur, reçoit son testament et une partie des livres écrit spécialement à son intention.

http://fr.wikipedia.org

Maître PHAM XUAN TONG

Pham Xuân Tong, né le 17 juillet 1947 à Ninh Binh, dans la ville de Nam Dinh (Vietnam), est un professeur d'éducation physique et un pratiquant d'arts martiaux détenteur du 8ème Dan FFKDA. Il réside actuellement dans le sud de la France.

Il est le fondateur d'un art martial : le Qwan Ki Do1. Pham Xuân Tong a été l'élève et le successeur testamentaire du maître d'arts martiaux Châu Quan Ky. Une de ses motivations a été de créer une synthèse des arts martiaux chinois et vietnamiens en hommage à son maître.

Biographie

Au Viêt Nam

En 1947, Maître Pham Xuân Tong né à Ninh Binh au Viêt Nam. De mère eurasienne, avec un grand-père français, et de père vietnamien, le jeune Pham Xuân Tong est déjà à la frontière des cultures. En 1956, Maître Chau Quan Ky vient travailler à Cholon en tant qu'herboriste et acupuncteur, puis en 1957 il s'installe à Gia Dinh où il se voue au culte des défunts dans un temple taoïste. Par la suite, il ouvre sa première école d'arts martiaux : et régularise sa situation en se faisant naturaliser vietnamien avant de rejoindre la Fédération Vietnamienne des Arts Martiaux : « Tong Cuoc Quyen Thuat Vietnam ». En 1957, C'est la rencontre entre le jeune Pham Xuân Tong et le Grand Maître Châu Quan Ky. Après avoir établit la « carte du ciel » du jeune garçon, le Maître l'accepte comme élève. Pham Xuân Tong commence alors l’étude des arts martiaux au temple taoïste de Phu-Nhuan. Les premières années, le travail est axé sur la préparation physique, les exercices de dextérités, l’étude des positions, déplacements, chutes et autres acrobaties.
En 1961, Maître Châu Quan Ky ouvre son école : « Vo Duong - Hô Hac Trao » En 1963, il commence l'étude des arts guerriers du Vietnam avec son grand-oncle Pham Tru lors de visites familiales. En 1964, Le jeune Pham Xuân Tong obtient le niveau « So Dang » et devient assistant du Maître. Le jeune Pham Xuân Tong ouvre des sections d'arts martiaux à l'Institut de Technologie de Don Bosco (Go Vap), puis au lycée Chan Phoc Liem (Gia Dinh). Il dirige les clubs de « Nga Mi Ho Hac Trao » à Phu Nhuan et à Cau Bong. En 1964 et 1965, le jeune Pham Xuân Tong remporte plusieurs titres nationaux en combat libre, catégorie léger (à cholon). Il gagne une médaille d'or en combat et en technique aux championnats interarmées du sport (à Gia Dinh, à Prey-Veng au Cambodge) En 1968, il réussit l'examen de « Trung Dang (équivalence de 6e dang) » avant de partir en France pour effectuer son service militaire et continuer ses études supérieures.
C'est alors qu'il apprend la mort de son Maître (1968) et reçoit le testament le mentionnant comme seul et unique successeur de l'école des Arts Martiaux Sino-Vietnamiens : « Shaolin Wo-Mei Ho Hac Trao »

En France et dans le Monde

Une vie au service de l'Art Martial Maître Tong commence à enseigner les arts martiaux dans le sud de la France dès 1968 à La Seyne sur Mer (83). Très vite le style Quan Ky fait de nombreux adeptes. En 1969, en France, les arts martiaux, sont essentiellement constitués de styles japonais. Maître Tong valide un grade de 2e dan auprès de l'Union Française de Karaté. Au mois de Décembre, c'est la première réunion historique des Maîtres Vietnamiens en France. En 1970, il se rend à Paris pour effectuer sa première démonstration, à la demande de Son Excellence l'Ambassadeur du Sud-Vietnam lors de l'accueil de la Délégation Gouvernementale (table ronde pour la paix). En 1972, il obtient son Brevet d'Etat en option Karaté; Et il participe à la création de l'Association Nationale de Kung Fu Kempo. Deux livres sont édités par Dan France Paris : Viet Vo Dao Kung Fu, Bâton Long. C'est en 1973 qu'il fera partie du regroupement des maîtres vietnamiens et deviendra l'un des cinq fondateurs de la Fédération Française de Viet Vo Dao. En 1977, lors du Congrès des Maîtres Vietnamiens à l'étranger, à Limoges, il obtient le grade et le titre d'Expert International 7e Dang.
1981, une année incontournable

La méthode Qwan Ki Do – Quan Khi Dao est officiellement créée avec :

  •     la Fédération Française de Qwan Ki Do (10 Mai 1981 – La Peyrade 34)
  •     la World Union of Qwan Ki Do – Quan Khi Dao (Milan, Italie).


En 1983, Maître Pham Xuân Tong, le Fondateur de la Méthode Quan Khi Dao – Qwan Ki Do, porte pour la première fois la ceinture du successeur de la méthode Nga Mi Ho Hac Trao. Cet évènement eu lieu au Paladino de Milan, lors de la 6e Pasqua del Budo. Maître Tong y reçoit les félicitations du président de la World Jujitsu Federation et du Président Régional du Comité Olympique National Italien.
Renommée

Maître Tong parcourt le monde et fait de nombreux adeptes de toutes nationalités[évasif]. Sa démonstration la plus appréciée est le célèbre exercice de coupe réalisé les yeux bandés, le « Da Ma Cong ». Présent dans la presse spécialisée, comme lors des festivals d'arts martiaux de renom, officiellement reçu et décoré par les politiques et les autorités sportives de nombreuses nations[évasif], Maître Pham Xuân Tong apparaît comme l'une des figures marquantes des arts martiaux dans le monde.

http://fr.wikipedia.org

Olivier Massoutier

 

 Ceinture noire 6ème dan, Directeur Technique National du Qwan Ki Do français

Né le 12 Juillet 1964, marié avec deux enfants; Olivier MASSOUTIER est un professionnel reconnu pour ses compétences, son expérience et son savoir-faire.

 

 

  • Educateur Sportif professionnel Métiers de la Forme, Karaté et Arts Martiaux Affinitaires
  • Préparateur physique et coach sportif, formateur en Arts Martiaux et musculation
  • Formateur vacataire en sciences biologiques du sport : anatomie et biomécanique, physiologie, méthodologie de l'entraînement, pédagogie et pratique de la musculation
  • CREPS Ile de France, DDJS Essonne, DDJS Val de Marne, Ligue Ile de France de Tennis de Table, Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées
  • Formateur et jury au Brevet d'Etat 1er degré et Brevet d'Etat 2ème degré Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées
  • Correcteur des écrits de l'examen national du Brevet d'Etat des Métiers de la Forme CREPS Ile de France
  • Intervenant et jury d'examen du BEESAPT


Ses autres activités professionnelles

  • Coordonnateur technique des Arts Martiaux Vietnamiens au sein de la FFKDA 2010-2011
  • Enseignant en arts martiaux vietnamiens, musculation, 1996-2012
  • Préparation physique sportive, coaching sportif, Fitness, self-défense
  • Gérance de salle privée, comités d'entreprises (Thalès, Nestlé, CNP…), particuliers
  • Directeur Technique National 1995/2011 Union Française de Qwan Ki Do
  • Responsable technique de la Région Ile de France 1988-1998 Union Française de Qwan Ki Do

 
Réalisation de vidéos pédagogiques

Sa formation

  • Brevet d'Etat d'Educateur Sportif 1er degré ; option Métiers de la Forme 1997
  • Brevet d'Etat d'Educateur Sportif 1er degré ; option Karaté et Arts Martiaux Affinitaires 1996
  • Tronc Commun d'Educateur Sportif du premier degré 1993


Ses résultats sportifs

  • Champion d'Europe en combats ceinture noire 1991
  • Champion de France en combat armes traditionnelles 1988
  • Vice champion de France en combat ceinture noire 1985
  • Vice champion de France en combat ceinture noire 1986

Il a formé plus d'une soixantaine de ceintures noires dont des dizaines champions régionaux et nationaux ainsi que nombre de sélectionnés en équipe de France, dont 6 Champions du Monde.

http://www.artsmartiaux.org

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

 

 

 

 

UFAT QKD | QKD ZoneNord | FFKDA

Copyright MMQKD © 2014. Tous droits réservés.

FKDA N° 057 0653 - TGI de Metz V157 Folio N°86